home > Recherche > Thèmes de recherche >
Gestion des déchets :

L’évaluation monétaire des impacts environnementaux est essentielle pour intégrer les considérations environnementales dans la prise de décision publique. Une fois intégrée dans des Analyses Coût-Bénéfices (ACB), ces évaluations servent par exemple à définir les objectifs optimaux des politiques environnementales ou à choisir entre différents projets d’investissement public en tenant compte du critère de développement durable.

Dans le secteur des déchets, les impacts environnementaux (appelés également externalités) peuvent prendre de nombreuses formes. Les pollutions, locales ou globales, de l’eau, de l’air ou des sols, sont l’exemple classiques d’externalités, et les filières de gestion des déchets n’en sont pas exemptes. On peut également citer les nuisances locales générées par les différentes installations de traitement des déchets (en particulier les décharges et les incinérateurs) et le syndrome NIMBY (Not In My BackYard = pas dans mon jardin : tout le monde est pour les décharges mais personne ne les veut près de chez lui). Mais il existe également des bénéfices externes. C’est le cas de la valorisation des déchets qui permet d’éviter des impacts environnementaux dans d’autres filières, en substituant des matériaux ou de l’énergie issus de déchets aux ressources traditionnelles (ressources d’énergie fossiles, matières premières vierges).

Les travaux des chercheurs du réseau Helixeo visent à estimer en termes monétaires les impacts environnementaux de la collecte, de la mise en décharge, de l’incinération, du tri-recyclage et du compostage des déchets. A terme, ces travaux sont destinés à faire ressortir la valeur monétaire de ces externalités (ou fourchette de valeurs), pouvant servir de référence en France.

contact
Contact                          Plan du site                           Mentions légales                           Presse